Voici pourquoi l’accès aux pistes de Madagascar est la loi du plus fort

Voici pourquoi l’accès aux pistes de Madagascar est la loi du plus fort

L’état des pistes de Madagascar ne cesse d’empirer dans la plupart des régions. Pendant plusieurs années, le circuit RN5, Tamatave-Maroantsetra est resté dans son état malgré la potentialité économique de la région.

Cela fait fort longtemps qu’on a entendu parler de la dégradation de la Route nationale n° 44 reliant Moramanga et Ambatondrazaka. Dans certaines parties de l’Ile, les pistes n’existent même pas. C’est par exemple le cas si on veut aller de Maroantsetra à Antalaha. Seuls les bateaux permettent une liaison entre ces deux régions.

Circuit RN5 en quad

Circuit RN5 en quad

Des moyens de transport adaptés à l’état des pistes de Madagascar

Parmi les pistes les plus représentatives de l’île, il ne faut pas oublier de relever l’état de la RN5a reliant Ambilobe et Vohémar.  Cette piste est relativement praticable pendant la saison sèche mais relève de la même caractéristique de toutes les pistes malagasy en été. Pendant la saison pluvieuse, il faut prévoir un temps de parcours suffisamment long. La durée de certains trajets peut aller de plusieurs heures à quelques jours. Seules les voitures tout terrain comme les 4×4 ou les quads pourront relier deux localités distantes.

Le nord malagasy représente également un excellent choix de raid en voiture tout-terrain. Tout comme l’Est, le Nord malagasy est aussi un terrain favorable pour les quaders. Pour les différentes régions de DIANA (Diego I et II – Ambilobe – Nosy Be – Ambaja) et de SAVA (Sambava – Antalaha – Vohémar – Andapa), la plupart d’entre elles sont principalement reliées par les pistes. En général, l’accès via une route bitumée s’arrête parfois dans les chefs-lieux des régions.

Exemple des pistes de Madagascar (RN 8)

Exemple des pistes de Madagascar (RN 8)

Des pistes similaires dans l’Ouest

Il en est de même pour la route Tsiroanomandidy-Maintirano dans l’ouest malagasy. Connue sous le nom « route du diable », il faut 15 heures de route pour parcourir cet axe en saison sèche. Par contre, pendant l’été, ce trajet se fait entre 2 à 5 jours. Il faut parfois attendre que la boue se durcisse et la route devient de nouveau praticable. Les voitures robustes comme les camions, les 4×4, les quads sont les rois dans cet axe. Malgré l’état des pistes de Madagascar, certains visiteurs en profitent pour faire une aventure à bord des quads ou d’autres voitures tout-terrain.

© Copyright 2016 Rent 501 Madagascar